Livraison en 48/72h | Livraison offerte à partir de 50,00 € d'achat | Contactez-nous 09 81 15 27 03 ☏

Analyse de la dernière Banlist Yu-Gi-Oh!

Publié par Geekabrak SARL le

Analyse de la dernière Banlist Yu-Gi-Oh!

Comme tous les 3-4 mois depuis maintenant bien longtemps, Konami a mis à jour la banlist de Yu-Gi-Oh! le 17 Mai 2022. Je vous propose de passer en revue les différents changements apportés par cette nouvelle liste et de conclure sur ce que nous sommes en droit d’attendre quant au format des prochains mois.

 

Cartes bannies (3)

Bête Fantôme Méca Auroradon passe de 3 à 0
Miaou-Miaou-Mu Farce-Gamins passe de 1 à 0
Anaconda Vert Prédaplante passe de 3 à 0

1) Bête Fantome Méca Auroradon

On commence assez fort cette nouvelle banlist avec le ban d’une carte qui aura fait couler beaucoup d’encre depuis quelques mois, j’ai nommé « Bête Fantôme Méca Auroradon ».
La raison pour laquelle le deck Bête Fantôme Méca doit se séparer de leur seule carte jouable est son omniprésence dans les decks Synchro au côté de son partenaire de crime, Crystron Halqifibrax (dont nous parlerons plus en détail par la suite). En effet, le combo Halq + Auroradon était présent dans une grande partie des decks de la méta et permettait de finir sur un terrain comportant plusieurs boss monsters embarquant avec eux leur lot de negates.
Le ban d’Auroradon semblait donc inévitable puis qu’Halqifibrax vient tout juste de recevoir une réimpression dans les coffrets « Fantômes du Passé : La 2ème
Incarnation » et ce n’est pas dans les habitudes de Konami de bannir une carte seulement quelques semaines après sa réimpression.

 

2) Miaou-Miaou-Mu Farce-Gamins

En tant que joueur de Prank-Kids, je dois vous avouer que le ban de Miaou Miaou me fait de la peine mais celui-ci est totalement justifié. Depuis sa sortie dans l’extension « La Rage Fantôme » il y a un peu moins de 2 ans, Miaou-Miaou a propulsé le deck Prank-Kids au top de la méta.
Et pour cause, donner une Link-1 à ce deck a permis de transformer chaque monstre Prank-Kids ainsi que leur carte de terrain en starter. Le deck pouvait donc résoudre tout son combo en ayant simplement besoin d’une seule carte, rendant leur consistance totalement hors norme.
Miaou-Miaou permettait également de rendre les effets des boss monsters Prank-Kids plus difficile à annuler étant donné qu’il leur donnait la possibilité de l’activer deux fois dans la même chaîne.

 

3) Anaconda Vert Prédaplante

Vous êtes surpris ? Moi non plus.
À l’instant de la dernière banlist OCG, Konami a pris la décision de bannir Anaconda Vert Prédaplante de nos contrées.
Sortie dans la même extension qu’Auroradon (Duel Surchargé), Anaconda n’a cessé de faire partie de la méta depuis sa sortie. La raison ? Sa trop grande versatilité.
En effet, Anaconda Vert Prédaplante est une carte qui peut être invoquée par Lien en utilisant simplement deux monstres à effet. Aucune restriction d’archétype ou quoi que ce soit ce qui fait qu’elle peut donc être incluse dans énormément de decks.
De plus, son effet lui permet d’utiliser n’importe quelle carte de fusion depuis le deck rendant non seulement l’inclusion de combos fusion dans des decks n’ayant rien à voir avec elles possible mais permet également d’y d’accéder à coup sûr.
Au départ utilisée (dans la majorité des cas) afin d’invoquer « Soldat Dragon Sombre aux Yeux Rouges », un boss monster très puissant mais nécessitant de jouer plusieurs « bricks », la sortie de « Exécuteur Phoenix Destructeur – HÉROS de la Destinée » a définitvement convaincu ceux qui ne l’étaient pas encore qu’Anaconda est une carte vraiment problématique pour le jeu.
Son départ rend donc beaucoup moins viable le fait d’inclure l’engine DPE partout et d’effectuer la Scythe Lock, combo débile s’il en est.


Conclusion : Les trois bannissements de cette liste sont bien choisis et vont permettre d’apporter un peu de fraîcheur au format. On aurait également aimé que Scythe ou Dagda les rejoignent par mesure de précaution afin d’éviter cette fameuse lock mais pour l’instant, il n’y a plus moyen d’en abuser autant qu’avant.

 

 

Cartes limitées



Avion à Réaction Synchronique passe de 0 à 1
Dragon Rose Rouge passe de 3 à 1
Yata-Garasu passe de 0 à 1
Crystron Halqifibrax passe de 3 à 1
Singoclavier Potartiste passe de 0 à 1
Dragon Monteur Filant passe de 3 à 1
Changement de coeur passe de 0 à 1
Sceau Temporel passe de 0 à 1

 

1) Avion à Réaction Synchronique

Après avoir été banni en Septembre 2020 en raison des divers combos Synchro qu’il était possible de réaliser avec lui, notamment dans le deck Eldlich Synchro (meilleur deck de la méta à l’époque), Jet est de retour en 1 exemplaire pour le plus grand plaisir des joueurs du deck Synchron.
Jet Synchro est un excellent extender qui peut notamment être invoqué grâce à Halqifibrax et peut se réinvoquer tout seul depuis le cimetière après avoir été utilisé comme matériel Synchro. Maintenant que Croilien et Auroradon sont tous les deux bannis, Jet ne risque plus de poser autant de problèmes qu’avant.
Ne crions cependant pas victoire tout de suite étant donné qu’Halqifibrax et la Scythe Lock sont toujours légaux, il se pourrait que la libération de Jet ne soit qu’une conditionnelle..

 

2) Dragon Rose Rouge

Une limite qui m’a parue un peu étrange lorsque j’ai découvert la banlist pour la première fois mais qui au final s’avère être un choix judicieux. Dragon Rose Rouge est un très bon extender pouvant être invoqué par Halqifibrax et est une carte très utile dans les stratégies Synchro. Avec le ban d’Auroradon, on s’attend à voir les stratégies Synchro perdre en puissance mais le fait qu’Halq soit toujours légal et que les stratégies P.U.N.K montent en puissance notamment grâce à la sortie de « Force Dimensionnelle » permet de justifier la limite de Dragon Rose Rouge.

 

3) Yata-Garasu

On s’attendait de plus à ce que cela arrive mais malgré tout, personne ne l’avait vu venir.
Après avoir passé 18 ans (!) dans la banlist, Yata-Garasu est enfin devenue majeure est a donc pu voter pour sa libération.
Bannie lors de la toute première banlist du jeu en Mars 2004, Yata-Garasu est connu pour être à l’origine de la stratégie appelée « Yata-Lock », une stratégie qui consistait à vider la main de l’adversaire et à l’attaquer en boucle avec Yata-Garasu pour l’empêcher de piocher des cartes au début de son tour.
Alors, la libération de Yata signifie-t-elle le retour de cette infâme stratégie ? Et bah pas du tout.
Le jeu a énormément évolué pendant ces 18 dernières années et à l’heure actuelle, le moindre effet de disruption dont les decks actuels sont blindés empêche totalement cette lock de se faire.
Même sans vouloir effectuer la lock, inclure Yata-Garasu dans son deck signifie que l’on va devoir sacrifier son invocation normale pour la faire arriver sur le terrain (ce que certains decks ne peuvent pas se permettre) pour au final activer un effet dont la puissance est juste ridicule. Certaines personnes se sont empressées d’inclure Yata-Garasu dans des decks « Fuvagabonbrise » afin d’effectuer quelques tests, malheureusement pour eux sans grand succès. La limite de Yata-Garasu n’est donc rien de plus qu’un meme.

 

4) Crystron Halqifibrax

Le problème quand on limite une carte, c’est que si tout le monde n’en jouait qu’un seul exemplaire avant ça, faut pas s’attendre à des miracles. La limite d’Halqifibrax n’impacte que les decks « pile » qui parfois jouaient deux exemplaires de la carte afin d’avoir un meilleur grind-game. On l’a encore vu aux derniers YCS en date, Halqifibrax est toujours une des pièces maitresses des stratégies Synchro mais il se pourrait bien qu’il lui reste peu de temps à passer parmi nous.

 

5) Singoclavier Potartiste

Singoclavier fête lui aussi sa libération après avoir été limité en Avril 2016 puis banni en Août 2016 lors de la banlist suivante pour mettre un terme à la domination totale du deck « PePe », deck pendule basés sur l’utilisation des Potartiste et Mageartiste (ou en anglais Performapal et Performage ».
Depuis Septembre 2020, Konami a décidé de rendre aux joueurs Pendule certaines de leurs cartes (sauf Electrumite bien sûr, ça nous ferait trop plaisir) au compte-goutte, Singoclavier étant la dernière en date. La limite de Singoclavier a également pour but de venir booster les ventes de « Force Dimensionnelle » contenant du très bon support pour toutes stratégies pendule avec la carte « Au-Delà du Pendule » faisant office d’Electrumite du pauvre.
Bien que la limite de Singoclavier et l’arrivée de nouveau support plutôt sympa fasse plaisir aux joueurs de deck pendule, il est peu problable que ces stratégies revoit un jour le sommet de la méta. Pas sans Electrumite en tous cas...

 

6) Dragon Monteur Filant

Un grand sage a un jour dit : « Le problème quand on limite une carte, c’est que si tout le monde n’en jouait qu’un seul exemplaire avant ça, faut pas s’attendre à des miracles. » C’est exactement le cas de Dragon Monteur Filant, une carte elle aussi jouée en un seul exemplaire dont la limite ne changera absolument rien à son utilisation.

 

7) Changement de cœur

Si la limite de Yata-Garasu vous avait fait lever un sourcil, la limite de Changement de Coeur est là pour vous faire lever le deuxième.
Bannie en Avril 2005, « Changement de Coeur » est une carte vraiment puissante. J’en veux pour preuve la présence de cette carte dans des decklists ayant réalisé de bonnes performances au YCS Hartford ayant eu lieu il y a quelques jours.
Cependant, sa limite est plutôt étrange étant donné que « Contrôle mental », une carte ayant un effet similaire mais moins puissant étant donné les restrictions supplémentaires lui étant imposée, est toujours limitée. Il est peu probable que « Changement de Coeur » fasse beaucoup de bruit dans la méta actuelle mais on ne sait jamais.

 

8) Sceau temporel

Pas grand-chose à dire sur cette carte, son effet étant beaucoup trop faible pour justifier sa présence dans des decks modernes. Sceau temporel aurait pu repasser à 3 exemplaires et cela n’aurait absolument pas empêché le monde de tourner. Konami a juste du vouloir enlever des cartes qui n’avait plus rien à faire dans sa banlist et c’est honnêtement la seule explication plausible que je vois pour justifier la limite de « Sceau Temporel ».

 

 

Cartes semi-limitées



Khevalier Dinomight passe de 1 à 2
Ange Cyber Benten passe de 1 à 2
Formation Feu - Tenki passe de 1 à 2
Pot des Désirs passe de 1 à 2
Scène Lumière Farstar passe de 1 à 2
Mur de Lumière Révélatrice passe de 1 à 2

 

1) Khevalier Dinomight, Véritable Dracombattant

Khevalier Dinomight fait son retour en deux exemplaires afin de venir soutenir la stratégie True Draco. Il s’agit d’un monstre extrêmement puissant dans cette stratégie mais malheureusement il est peu probable que cette semi-limite fasse revenir le deck sur le devant de la scène. Après avoir complètement disparu de la méta suite à la banlist de Janvier 2020 ayant limité à la fois « Carte d’Exécution » et « Diagramme Draconique », deux cartes essentielles à ce deck, il faudra bien plus que semi-limiter Dinomight pour que le deck retrouve sa gloire d’antan.

 

2) Ange Cyber Benten

Benten fait également son retour en deux exemplaires afin de venir soutenir la stratégie Drytron. Le deck a pris un énorme coup suite au banissement d’Eva et la limite de Benten, les joueurs du deck avaient donc été obligés de s’adapter en se séparant du package « Héraut de l’Ultime » qui faisait criser leurs adversaires. Cette semi-limite a porté ses fruits étant donné que Justin Dingh a réussi à arriver 3ème au YCS Hartford grâce au deck Drytron. Félicitations à lui !

 

3) Formation Feu – Tenki

Tenki revient également à deux exemplaires pour venir apporter son aide (notamment) au deck Tri-Brigade et ses variantes. Le deck avait été sévèrement touché par la banlist de Février 2022 mais commençait à revenir petit à petit dans une version Tri-Brigade Branded... jusqu’à ce que le bannissement d’Anaconda Vert Prédaplante l’achève. Le deck Tri-Brigade est bien évidemment toujours jouable dans des versions pures ou bien mélangé à des archétypes bêtes ou bête-guerrier comme les Lunalight et la semilimite de Tenki devrait leur apporter un petit boost de consistance dont ils ont bien besoin.

 

4) Pot des Désirs

A la surprise générale, Pot des Désirs avait subi les foudres de Konami en Février dernier en se voyant limité. Beaucoup de joueurs (moi y compris) y avait vu un moyen un peu détourné de nerfer la stratégie « Swordsoul » puisque le deck pouvait se permettre de jouer la carte sans trop ressentir la pénalité de devoir en bannir 10 autres depuis le dessus du Deck.
Cette limite avait cependant bien plus impacté les autres decks utilisant Pot des Désirs et n’avait pas empêché le deck « Swordsoul » d’arriver dans le top des derniers YCS en date (un petit top 4 au YCS Hartford notamment).
Cette limite ayant été peu efficace, Konami a du vouloir réparer son erreur en redonnant un exemplaire supplémentaire de la carte aux decks en ayant vraiment besoin

 

5) Scène Lumière Farstar

Scène Lumière Farstar fait elle aussi son retour à deux.
Elle avait été limitée en Juillet 2019, non pas à cause de son propre deck mais à cause du Deck Orcust, celui-ci jouant un petit package Farstar afin de démarrer ses combos.
La semi-limite de Scène Lumière est donc une très bonne chose pour les joueurs du deck Farstar mais celle-ci aurait pu revenir à 3 sans aucun problème. A voir à la prochaine banlist !

 

6) Mur de Lumière Révélatrice

Dans la famille des cartes n’ayant plus rien à faire dans la banlist depuis longtemps je demande le grand-père.
Limitée en Septembre 2007, Mur de Lumière Révélatrice aurait pu faire son retour il y a bien longtemps tant son effet est complètement dépassé.
Nous avons aujourd’hui tellement de moyens différents pour se débarrasser de cette carte qu’elle ne sert plus à rien et aurait pu revenir à 3 sans aucun problème.

 

 

Cartes quittant la banlist



Agresseur Nocturne passe de 1 à 3
Trishula Dragon de la Barrière de Glace passe de 1 à 3
Salamangrande Étalomirage passe de 1 à 3
Héros Vivant passe de 2 à 3
Cercle Salamangrande passe de 2 à 3
Bouc Émissaire passe de 2 à 3

 

1) Agresseur Nocturne

Il fut limité en Septembre 2005 car il pouvait créer une loop infinie. En effet, lorsque celui-ci est envoyée de la main au cimetière, il permet d’ajouter un monstre Flip depuis le cimetière à la main.
Il permettait donc de récupérer une autre copie de lui-même autant de fois que vous le vouliez puisqu’il n’y a pas de limite à cet effet.
La carte a été réimprimée en ce début d’année dans les coffrets « Arsenal Mystérieux : Chapitre 1 » avec un errata ; il ne peut plus cibler une autre copie de lui-même et n’a donc plus de raison d’être limité pour empêcher cette loop.

 

2) Trishula, Dragon de la Barrière de Glace

Après avoir terrorisé la méta il y a quelques années, ce qui lui a valu d’être bannie puis limitée, Trishula est désormais libre de répandre le chaos.
Non je plaisante, Trishula avait déjà disparu des decks actuels il y a bien longtemps et sa présence dans la banlist n’était plus justifiée.
Il n’y a aujourd’hui plus de decks méta viables capables de sortir plusieurs copies de Trishula en un tour donc sa libération ne risque pas de faire grand bruit.

 

3) Salamangrande Étalomirage et Cercle Salamangrande

Étalomirage et Cercle fêtent également leur libération pour le plus grand bonheur des joueurs de Salamangrande.
A l’heure actuelle, le deck est plutôt bon après avoir reçu « Codeur Bavard Chaleurâme » pour les soutenir et venir leur apporter un peu de consistance.
Les trois exemplaires de Cercle vont également leur apporter encore plus de consistance et peuvent également servir de protection.
Les trois exemplaires d’Étalomirage ne trouveront peut-être pas tous leur place dans l’Extra Deck des joueurs mais en jouer deux exemplaires était quelque chose de très courant auparavant, au cas où le premier était géré par l’adversaire.
Bien que Gazelle soit toujours limitée, le deck Salamangrande a de fortes chances de faire de nouveau parler de lui dans les semaines qui viennent.

 

4) Héros Vivant

Héros Vivant est désormais libre de rejoindre les decks Héros en trois exemplaires mais pas uniquement étant donné que la carte était également jouée dans des decks Guerrier combos jouant un package Héros.
Il est peu probable que cette carte rende le deck Héros de nouveau viable compétitivement mais elle leur apporte un peu de consistance, ce dont le deck n’a pas vraiment besoin mais cela fait toujours plaisir.

 

5) Bouc Émissaire

Dernière carte de cette liste, Bouc Émissaire ne risque pas non plus de faire parler d’elle.
La carte auparavant à deux copies n’était pas jouée du tout, il est peu probable qu’elle le soit plus à trois copies. Peut-être dans les decks Tri-Brigade ?

 

 

Conclusion

Cette banlist s’est avérée plutôt efficace pour gérer les decks et engines problématiques.
Le deck Farce-Gamins et Synchro ont pris du plomb dans l’aile grâce aux banissement de leurs cartes respectives. L’engine DPE a complètement disparu des decks qui se permettaient d’en abuser grâce à Anaconda Vert.
L’extension « Force Dimensionnelle » a également permis d’apporter un peu de fraîcheur à la méta grâce à l’arrivée des decks Thérions ayant réalisé des performances plus qu’honorables aux YCS Hartford avec une forte présence dans les top 32 jusqu’au top 8.
Seul petit bémol de cette liste, le deck Swordsoul n’a pratiquement pas été touché et l’engine Artéfact ne l’a pas non plus été, laissant planer le risque de retrouver ce combo dégénéré dans les mois qui suivent...

 

 

 

Merci à Daxter pour sa fine analyse !

← Article précédent


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.